Mon vif intérêt pour le patrimoine historique, culturel et architectural me pousse naturellement à photographier les monuments et bâtisses de la Réunion classés et inscrits au patrimoine, et particulièrement ceux en voie de disparition.

 

Depuis cinq ans, je traque les vieilles demeures, les cases oubliées, les ruines, les vestiges architecturaux. Je les photographie pour témoigner de leur existence et ne les perds pas de vue.

 

Lorsque l’une d’elles est écrasée par les engins, je reviens sur place pour photographier le vide laissé au milieu des gravas et de la poussière.

Je choisis le même angle de prise de vue pour que l’évidence imprègne votre rétine.

 

En 2017 j’ai présenté mon travail au TEAT de Champ-Fleuri lors de l'exposition Albasama , qui signifie « empreinte » en arabe et qui symbolise l’esprit de ma démarche artistique. 

 

Témoigner de l’empreinte laissée par un monde créole au bord de l’effondrement.